logo astrophoto retour a la page d'accueil

representation de la voute celeste
 
 
 

PRINCIPE DU MOUVEMENT DU CIEL

Pour bien comprendre le mouvement apparent des étoiles, il faut s'imaginer au centre d'une sphère. (cf. schéma à gauche)

Le ciel "tourne" autour d'un axe passant par votre point de vue et l'étoile polaire (ce repère est précieux).

L'équateur céleste est aussi celui de cette sphère : c'est par là que la vitesse de déplacement des étoiles est la plus grande.

A contrario, les étoiles proches des pôles ont un débattement très faible.


Nota bene : l'angle formé par l'horizon nord et la position de la polaire est égale à la latitude d'observation. Au pôle nord, vous verriez l'étoile polaire au zénith ; au niveau de l'équateur, elle serait à l'horizon nord...


En astrophotographie, pour compenser ce mouvement apparent, il faut utiliser une monture équatoriale (avec son télescope) ou une plaquette adaptée pour son appareil photo (réaliser un support parallèle à l'équateur céleste où sa perpendiculaire pointe vers l'étoile polaire, alpha ursa minor. Son angle d'inclinaison doit être égale à la latitude).

Mise en station : Par exemple : si vous êtes à Périgueux (45°11'2" N), vous devrez l'orienter vers le nord, à environ 45° du sol. C'est tout !
En bref : il faut pour pouvoir faire de l'astrophotographie grand champ :
  • un appareil photo (!)
  • un pied stable (de niveau)
  • beaucoup de patience
  • ... et une plaquette équatoriale ;-)
... ou bien utiliser son télescope pour y fixer son boitier...



La plaquette équatoriale





Pour la construire, il faut avoir sous la main quelques bricoles :
  1. récupérer un vieux pied  (pour avoir une rotule)
  2. sur un vieil appareil photo, y extraire un bloc de fixation 1/4"
  3. du contre-plaqué
  4. une tige filetée de 100 (1 tour/mm)
  5. une manivelle
  6. quelques vis et boulons
  7. un fer-plat, un ressort
Si vous pensez avoir tout ça, alors partons pour le bricolage !

Plaquette équatoriale : préambule avant la conception..

voir la description de la plaquette

"Calculs, astronomie et JavaScript" par Thierry Loiseau - © 1999-2017